Le compositeur :

Erwan Keravec est sonneur de cornemuse écossaise, compositeur et improvisateur. En développant une recherche sur les sons périphériques, les modes de jeu et d’écoute de son instrument, éloigné de sa culture d’origine, il explore les musiques improvisées, du free jazz à la noise, et constitue un répertoire de musique contemporaine pour cornemuse solo, trio avec voix et avec choeur. Curieux du mouvement, de la relation et des situations propres à la réinvention, il compose, joue et improvise également pour la danse.

L’oeuvre :

En 2007, j’avais présenté mon utopie : faire de la cornemuse un instrument universel.
C’est à dire imaginer une musique pour cornemuse solo qui n’évoque pas son origine culturelle. Ou encore et surtout, imaginer une musique qui ne soit que de la musique, qu’elle n’ait aucune autre fonction que celle d’être écoutée.

Depuis, j’ai admis mon incapacité à atteindre ce but car ma culture originelle, la tradition sonnée en Bretagne, m’influence même quand je cherche à m’en extraire. J’ai choisi de l’assumer et d’affirmer ce qui, pour moi, la caractérise : la projection du son, sa densité, l’énergie du sonneur, la mélodie. Tout en gardant ce qui symbolisait le travail du premier opus : « une modification de modes jeux traditionnels, un travail sur l’utilisation sonore de la cornemuse et son étrangeté harmonique, quittant la pratique strictement mélodique. »

Mina est l’une des compositions de Urban Pipes. Une seconde version a été créée au festival Crak à l’église de St-Merry, Paris, en 2016.